Archives pour la catégorie Religion

Pour méditer le confinement par temps d’épidémie en compagnie de deux grandes figures catholiques du XIXème siècle

En ces temps d’épidémie et de confinement, de grandes voix chrétiennes du XIXème siècle peuvent soutenir notre méditation par la manière dont elles vécurent des situations similaires. Léon Papin-Dupont (1797-1876), le « Saint Homme de Tours », et son ami le Bienheureux Basile Moreau (1799-1873), fondateur de la Congrégation de Sainte-Croix au Mans, furent confrontés à l’épidémie de choléra de 1849. Les Recteurs de leurs Sanctuaires respectifs en ont tiré des réflexions adressées à leurs fidèles.

Vous accéderez par le lien ci-dessous à l’article (en PDF) du Père Christian-Marie Donet, Recteur de l’Oratoire de la Sainte Face à Tours, qui nous transmet des témoignages puissants… et d’une actualité brûlante !

Épidémie et confinement selon Léon Papin-Dupont

Et voici le billet communiqué par le Père Paul-Elie Cadet, csc, Recteur du Sanctuaire Basile Moreau (Le Mans) :

Dans un esprit de communion en Christ, je souhaite à toutes et à tous, une sainte, créative et courageuse période de confinement ! Inspirons-nous de ces mots du bienheureux Basile Moreau à ses fils et filles spirituelles en 1849 lors d’une période d’épidémie en France :

« La prière est comme une zone de santé que nous devons créer autour de nos maisons et de nos écoles. De plus, elle peut guérir les âmes. C’est cet esprit de prière qui me donne la certitude que la peste épargnera Sainte Croix, qui est si visiblement sous la protection de la Divine Providence. Mettez donc votre confiance dans la prière, mais en même temps, ne négligez pas les précautions recommandées par les médecins et autres responsables. » (Basile Moreau, Lettre circulaire n°37)

Ave crux, spes unica (« Salut ô croix, notre unique espérance ! »).

 

Une filiation spirituelle au Carmel

Un voile d’oubli a recouvert injustement la Carmélite Soeur Marie de Saint-Pierre (1816-1848), humble Bretonne entrée au Carmel de Tours : Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte-Face (1873-1897) la vénérait au point de porter toujours sur elle une mèche de ses cheveux et un portrait dans son Évangile, mais aussi d’enseigner son message aux novices dont elle avait la charge au Carmel de Lisieux. L’influence de l’aînée sur la cadette irrigue maints aspects de la spiritualité thérésienne, et se retrouve également dans quelques-uns des poèmes écrits par la sainte après la méditation des prières de Soeur Marie de Saint-Pierre.

Dans le cadre du Triduum de la Sainte Face à Tours, Sylviane Falcinelli donnera le 23 février 2020 une conférence développant cette filiation spirituelle .

 

Conférence sur « Le Saint Homme de Tours »

Prochaine conférence de Sylviane Falcinelli à Tours, révélant ainsi les travaux de recherche historique menés depuis quelques mois en compagnie du R.P. Christian-Marie Donet o.p., Recteur de l’Oratoire de la Sainte Face à Tours et nouveau Président de l’Association des Recteurs de Sanctuaires :

Affiche A4 Triduum Sainte Face Tours 2019.indd