Un peu de sagesse dans un monde de brutes…

Durant 14 années, j’ai eu le plaisir de participer à l’équipe rédactionnelle de L’Éducation musicale sous la direction éclairée de Francis B. Cousté, époque féconde et malheureusement révolue. Francis me laisse le souvenir du meilleur rédacteur en chef que j’aie connu de toute ma carrière et reste aujourd’hui un ami cher. Mais sa pensée demeure active… et pas seulement sur les sujets musicaux ! À l’orée de cette année électorale où nous allons être inondés de déclarations politiques plus tonitruantes (traduire : plus creuses et plus démagogiques) que jamais, il m’a semblé opportun de soumettre à mes fidèles lecteurs un texte aussi nourri de sagesse, de discernement que de culture : Francis l’écrivit en vue d’une conférence donnée à la fin de l’année dernière, et a bien voulu m’accorder l’autorisation de vous la livrer.

En remplaçant « homme » par « femme », je dois dire que je me reconnais assez bien dans la belle définition qu’il donne d’un esprit libre :

« Un homme libre, en vérité, n’a-t-il pas toujours un pied dans le camp d’en face ? »

 Alors, avant de mettre un bulletin dans l’urne, pesons avec sérénité les arguments, avec le judicieux recul nourri de culture historique auquel cet homme perspicace nous invite, au lieu de laisser l’emportement des réactions primaires décider d’un avenir commun… bien mal engagé où que l’on se tourne dans le monde.

Sylviane Falcinelli

Texte Conférence Francis B. Cousté [version Pdf]

Publicités